20 sept. 2008

Viva, la viva, la ZEPPPAAA !

Reprendre le rythme, c'est pas de toutes facilités. Surtout que j'ai pas choisi la formule courte. Un mi-temps. Des cours à la fac. Inscription dans un club de sport. D'athlétisme.

Les cours à la fac reprennent lundi.


Au collège, je fais peu à peu connaissance avec les élèves. Avec le personnel. Avec les tâches à accomplir. Et je m'y fais.


J'ai eu du mal. Carrément trop d'mal. J'ai envisagé toutes les solutions, d'ailleurs. Mais, maintenant, j'y suis trop bien. J'ai enfin trouvé à peu près le ton à adopter avec les élèves, m'adapter à chacun d'entre eux. Passer d'un collège bien réputé, de centre ville, avec un niveau social plutôt élevé, à un collège de quartier, en ZEP, classé ambition réussite, c'est décidément plus difficile que je ne l'imaginais.



Même qu'au début, j'arrêtais pas de crier. Parce que je croyais qu'ils faisaient tout le temps des bétises. Alors les élèves, ils me détestaient. Et ils ne se cachaient pas pour me le dire. Pis ça fait pas franchement plaisir. D'ailleurs, j'étais pas fière quand je croisais, seule, des groupes d'élèves dans le quartier. Je sais que je ne suis pas là pour être aimée, m'enfin, quand même.


Mais j'ai appris que c'était pas pareil, les bétises de centre ville et les bétises de quartier. C'est pas du tout pareil. Un élève qui dit « Putain » en centre ville, c'est pas joli-joli, et on le reprend. Ici, on essaye presque plus de les reprendre, parce qu'ils le disent tous. Quand c'est pas pire. Après une journée de travail complète, sans mentir, j'ai des gros mots qui résonnent dans ma tête. Je me couche bercée par des « **** », « ***** », « **** *** ****** *** ***** »...



Alors depuis que j'ai compris ça, je suis plus zeeeen. Enfin j'essaye. Y'en a qui me pousse quand même. Mais on m'a dit que frapper les élèves, c'est interdit. Alors j'me retiens.


La plupart sont plus gentils, depuis, avec moi. Et forcément, plus obéissants. Certains enlèvent même leurs casquettes, quand je leur demande, c'est dire ! Se taisent en étude. Y'en a qui lèvent la main lorsque je demande qui veux venir avec moi pour faire de l'aide aux devoirs. Et puis, maintenant, quand je les croise, dans le quartier, ils viennent me parler. Même que l'autre jour, on courait avec des copines dans le quartier, pour oublier le stress de la journée, les claques qu'on n'a pas mises, les gros mots échappés, j'ai un fan club qui m'a suivi pendant quelques secondes en hurlant « Oh ! Oh mais c'est la surveillante, regarrrdddeeee !!! ALLEZZZZ ESTELLLLEEEE ALLEEEZZZZ ESTTTEELLLLLLE »...


Ils sont trop mignons... Et j'les aime. Avec ces élèves, on sait pourquoi on est là. On se sent utile. Et c'est plaisant. Vraiment.


Même si c'est pas facile tous les jours, on a tant à apprendre d'eux. Et ça, c'est trooop géant.

9 commentaires:

Armand a dit…

Chère CPEchou,
La France a de la chance d'avoir une CPE qui aime travailler en ZEP.
Généralement, dès qu'on travaille dans ces écoles des milieux défavorisés, on demande sa mutation.
Vois l'âge moyen des enseignants: il dépasse rarement les trente ans.
Mais, ton sens de l'adaptation a pris le dessus brillamment: tu es même parvenue à te plaire dans ce milieu! C'est très bien et très rare.
Alfred de Vigny disait déjà: "L'indépendance fut toujours mon désir et la dépendance ma destinée."
Amitiés

Le CPE a dit…

Le métier qui rentre !

C'est le début !

je rêve a dit…

T'es sur la bonne voie, continue comme ça !
Et pis dans quelques temps, quand tu en auras vraiment apprivoisé un bon groupe, propose-leur de chercher des "gros mots" anciens (genre diantre ou saperlipopette), et mets-les au défi de les employer au moins trois fois dans la journée...
Tu crois que c'est faisable ?
ça peut être rigolo !

MamanCélib a dit…

Je suis certaine que ces élèves t'apporteront beaucoup plus que ceux des collèges plus "huppés"... Le relationnel est totalement différent mais beaucoup plus riche...

BBK.mel a dit…

ALLLLLLLEEZZZZZZ ESSSSSSSTEEEEEELLLLE !!

Rosa Negra a dit…

Ça fait du bien de se sentir utile, n'est-ce pas ? Ça n'a pas de prix.
CPEchou, surveillante de l'année ! ;-)

Anonyme a dit…

ben le voilà ton thème: l'accompagnement éducatif est obligatoire dans les collèges cette année, et expérimental dans les lycées et LP (j'ai la joie d'en faire partie!). Propose de bosser sur l'aide aux devoirs et tu pourras en faire un atout non négligeable pour l'oral...
Heureuse de te savoir la tête sortie de l'eau... ;-)
Lau

CPEchou a dit…

Armand > Ce n'est que le début, je pense qu'il y a un moment où l'on se lasse. C'est une très bonne école.

Le CPE > Ben j'espère bien que ce n'est pas la fin ! Nan mais, pas déjà, à mon âge !

Je rêve > J'aime beaucoup cette idée ! Je tenterai, je vous raconterai !

Mamancélib > Les autres m'ont déjà beaucoup appris puisqu'ils étaient mes "premiers"... Mais tu as raison, c'est tellement plus constructif ici !

bbk.mel > Hihihi... Merci, je penserai à toi la prochaine fois que j'irai courir, je saurai que tu seras avec moi !

Rosa negra > Euh.. surveillante de l'année, je n'ai pas cette prétention ,je fais de mon mieux mais je fais encore beaucoup d'erreur, mais je m'en rends compte et les corrige autant que possible.

Lau > Je fais déjà de l'aide aux devoirs, 8 heures par semaine... :) Mais on se tient au courant à ce sujet !

Brigitte a dit…

Un seul mot : bravo !!