30 juin 2008

Vous êtes une chieuse, Madame...

Vous vous souvenez de notre chieuse nationale, de notre emmerdeuse préférée, de notre accro à sa maman... Bien sûr, comment l'oublier.

Ce matin, j'avais un entretien pour être assistante d'éducation dans ma ville d'étudiante, et par là même occasion, c'est le dernier jour du mois de juin. C'est donc, le dernier jour payé pour la location.

Il faut donc avoir rendu les clés, enlevé les affaires, nettoyé la chambre. Manque de bol, ce matin, j'étais à la bourre, et... J'ai oublié les clés de la chambre, chez moi. Sachant que le logement est à une bonne trentaine de kilomètres, je ne vais pas faire demi tour. La poste, ça existe, n'est-ce pas...

L'entretien passé (que je vous raconterai dans un prochain épisode), je vais à la chambre récupérer les dernières affaires, et par la même occasion, prévenir que j'enverrai les clés par La Poste et qu'elle arriveront demain. Mamie me dit OK, pas de problème... JE profite de l'occasion pour faire un peu de ménage, et nettoyer les meubles...

Etant dans une grande ville, et nana qui se respecte, je vais faire quelques soldes, avant de retrouver mon frangin pour qu'on se fasse un mac do. C'est là que je consulte mon portable, 4 appels manqués. "Ouhh ça y'est j'ai des potes". Mais, désillusion. C'est fifille à mamie qui s'acharne sur mon portable.

"Bonjour Estelle, c'est Magdeleine, la fille de Mme B., je vous appelle parce que j'ai appris que je n'aurai pas les clés ce soir. Mais on est le 30 juin et il me les faut impérativement ce soir. J'espère que vous avez bien compris, impérativement ce soir."

Aie. J'appelle ma mère et lui transmets le message, je sens qu'elle va savoir me sortir de cette m... .
Elle appelle Fifille, et il n'y a pas d'autres alternative, il faut retourner chercher les clés à la maison, et retourner lui porter. Quelle chieuse, ça y'est, elle m'a énervé.

Et quand je suis énérvée, c'est pas bon. Surtout depuis pas longtemps, je suis violente. Une bonne tarte dans sa tronche me fait jubiler. Huuuum que c'est bon !

Ma folie passe, avec le temps. Avec le temps va, tout s'en va... Sauf que, 30 minutes plus tard, je vois de nouveau 5 appels manqués sur mon portable. Numéro de fixe, inconnu du répertoire. J'appelle, et je tombe sur le standard de son boulot.

Putain, mais c'est pas possible d'être aussi conne, c'est encore elle. Elle m'a re-énervé, j'avais pourtant réussi à me calmer. Heureusement que je suis tombée sur la standardiste...

Nous devions rentrer pour inscrire mon frère au lycée, alors nous voilà dans la voiture, en plein centre ville quand le téléphone sonne.

- Oui, allo, patientez deux minutes, je suis au volant
(Je mets le haut parleur)
- Vous vous garez s'il vous plait CPEchou
- J'peux pas je suis en centre ville
- Vous avez décroché et vous ne pouvez pas vous garer
- Bordel je suis en centre ville je NE PEUX PAS
- Bon vous vous garez j'ai quelque chose d'important à vous dire...
- (lassée et moqueuse) Je ne peux pas Madame...

Mon frère, assis à côté de moi lui raccroche au nez

- Ben, qu'est-ce t'a fait ?
- Elle m'a déjà saoulé
- Nous deux : Exdddddddddrrrr


Deux minutes plus tard, le téléphone re-sonne, et c'est mon frère qui décroche.

- Allo ? Alllo ?
- (mon frère avec une grosse voie) ALLO
- Oui c'est quiiiiii ?
- Le copain de CPEchou
- Vous pouvez me passer CPEchou
- Nan
- Passez moi CPEchou
- Naan
- C'est très malpoli vous savez..
- Dîtes moi pourquoi vous voulez lui parler
- C'est Magdeleine, c'est trèèèèèèèèèèèès important, passez moi CPEchou maintenant !
- Nan, dîtes moi pourquoi vous voulez lui parler
- Comment vous vous appelez ?
- Sylvain
- Passez moi CPEchou
- (mon frère met le haut parleur) moi très énervée sur le ton de "j'en peux plus" : BON ECOUTEZ JE SUIS AU VOLANT JE NE PEUX PAS VOUS PARLER JE NE PEUX PAS ME GARER ALORS MAINTENANT VOUS ME LAISSEZ TRANQUILLE
- Vous rapportez les clés à quelle heure ?
- Ecoutez, j'en sais rien... Ma mère rentre après son boulot et vous les rapportent ensuite
- Vous rapportez les clés à quelle heure ?
- J'en sais riiiiiiien
- Vous rapportez les clés à quelle heure ?
- (Enervée, très énervée, très très énervée...) ARrrrrffgghhh... J'ai toujours payé le jour même! Jamais de retard, j'ai vécu avec votre mère pendant un an, et vous me saoulez pour un retard d'un ou deux jours pour les clés dont vous n'allez même pas vous servir...
-
Vous rapportez les clés à quelle heure ?
- 18h 04min 37sec et 07 centièmes
- Et la tringle (le rideau certainement) sera réparé ?
- Oui Madame
- Et le ménage sera fait ?
- Oui Madame
- Vous rapportez les clés à quelle heure ?
- Putain mais c'est pas possible VOUS ETES CHIANTE HEIIIN !!!
- Pardon ??
- (mon frère) Elle a dit que vous étiez chiante
- Vous êtes éffrontée
- Ah, ça, je sais vous me l'avez déjà dit !
- Et le ménage, ce matin, il n'était pas fait !!! Il sera fait j'espère ?
- mon frère, sur un ton joyeux : Ben vous avez qu'à l'faire ! Bippppp... Bippp.... Bipppp...





13 commentaires:

Je Rêve a dit…

Mais quand même j'ai pas bien compris, tu les rends à quelle heure, les clés ???

(sans dèc, moi je n'aurais plus décroché le téléphone de la journée, et elle aurait attendu le lendemain, nanmého !!!)

CPEchou a dit…

Je rêve > C'est ma mère qui est allée les porter il y a une demi heure environ. J'attends son retour pour en savoir plus voilà ce que m'a mère m'a dit pour l'instant : "J'm'en suis pris pour mon grade, elle m'a dit que tu l'avais insulté, qu'elle a vu quand tu étais là bas des choses très graves" et elle a du repayer 15 € pour le rideau cassé qui fonctionne quand même, à mes frais forcément...

nonolerobot a dit…

tu as vécu un an avec cette horreur de bonne femme, la vache! enfin débarrassée. j'ai bien aimé ton compte rendu téléphonique, au moins ça m'a fait rire. quand je pense, qu'il va forcément y avoir quelqu'un pour te remplacer là-bas, le (ou la) pauvre!!!!!

MamanCélib a dit…

Mais elle est championne toute catégorie celle-ci... :-/

CPEchou a dit…

Nonolerobot > La fin s'est passée sur les chapeaux de roues, je vous raconte tout ça demain, promis !
T'as raison, je plains le ou la pauvre, l'année prochaine !

Maman célib > Ta remarque m'a fait exploser de rire !


Je ne regrette en aucun cas d'avoir repris ce blog. C'est une soupape, elle m'est nécessaire... Merci !

Rosa Negra a dit…

je t'aime, CPEchou !

Non, je te rassure, ce n'est pas une déclaration d'amour. Mais c'est teeeeeellement drôle et limite jouissif de savoir comment tu l'as remise à sa place ! ^^
Ça fait du bien d'envoyer chier une chieuse, hein ? ^^

CPEchou a dit…

Rosa negra > Merci merci, moi aussi, je t'aime !!! L'histoire ne s'arrête pas là, y'a eu le rdv avec ma mère hier soir je vous raconterai plus tard ;-)
T'as raison, ça m'a fait du bien d'lui dire qu'elle était chiante...
J'aurai p'tetre du lui dire plus tôt !

Le CPE a dit…

Elle devrait aller voir les ours bleus plus souvent la fifille.

Ca la décoincerait surement.

poupouille a dit…

oh bah ma pauvre chouchou!!!ptain, c ptet parce qu'elle n'a pas eu sa dose de julien lepers : elle est en manque lol!!! n'empêche, une bonne femme pareille, je l'aurai laissé mijoter, espèce de GCH :p!!! et puis déblatérer sur ton compte alors que t'es même pas là pour te défendre, ça montre l'étroitesse d'esprit de cette "dame"...et de tte façon, c moi qui t'aime le plus, hein???^^

CPEchou a dit…

Le CPE > Les ours bleus ?
J'ai beau essayé d'être optimiste, là, je ne vois aucune solution de décoinçage pour elle. C'est allé trop loin.

Poupouille > Nan nan elle est toujours comme ça. Je ne pouvais pas la laisser mijoter puisque ma mère avait rendez vous avec elle le soir...
Je vous raconte bientôt le rendez vous entre elle et ma mère !

BBK.mel a dit…

Il commence à me plaire ton frangin !! Bons reflexes !

Brigitte a dit…

Repère vite sa prochaine annonce dans le journal , tu rendras service à la prochaine victime !

CPEchou a dit…

Bbk.mel > Ouais, mais tu m'le pique pas ! C'est mon frangin à moi, et personne y touche, sinon, gare à tes fesses, Inès !

Brigitte > C'est au black, pas d'annonce dans le journal, mais je l'ai bien signalé là où j'ai eu l'annonce... C'est la moindre des choses à faire tout de même !